[logiciel creation site] [creation site internet] [creation site web] [index]
[Association]
[Chèvre_de_Lorraine]
[Liens]
[Liens]

Le témoignage d'Aurélien, élève ingénieur ENSAIA, à lire ici

+ Edition 2011 les 17 et 18  septembre

StanElevage 2011 : moins de visiteurs mais plus intéressés par Stefan Jurjanz, Président de l’association

Notre installation du vendredi soir s’est passée sans problèmes. Le box est prêt (fort appréciable), paille et foin dispo. Néanmoins, il faut rehausser les clôtures  car nos chèvres sont un peu plus exploratrices que les moutons. Néanmoins, comme tout est à proximité - au bout d’une bonne heure, Bergamotte, Brimbelle et Florentine sont  bien installées dans l’enclos.

Pendant le montage défilaient déjà les premiers curieux et Laurent Keller (technicien  petits ruminants à la Chambre d’Agriculture 54) vient également nous saluer pour découvrir la chèvre de Lorraine.

Dimanche matin, c’est le démarrage en catastrophe : Loic a une urgence à la Pépinière et j’arrive sous des murs d’eau à Lunéville. Tout le parc des bosquets patauge dans la boue. Heureusement, Cécile Oswald (famille Nobili) a déjà paillé pour mettre nos belles au sec. Cependant, la pluie s’arrête assez rapidement et – contre tout attente – les visiteurs arrivent. Le nombre de personnes est clairement plus faible mais beaucoup plus de personnes s’arrêtent et le dialogue s’installe très facilement. Je serai bientôt rejoint par Laura Marcilly avec Camélia (âgée de 5 mois !) et à midi, Loic a réussi de se défaire de ses obligations à la Pépinière.

Nous avons au moins 7 « touches » de personnes qui semblent très sérieusement intéressées par l’association et sa chèvre. Cela va d’étudiants de l’IUT de Villers-lès-Nancy (c’est bien d’avoir un prof), de responsables communaux embêtés par l’embroussaillement, d’amateurs d’élevages de chèvres (parfois déjà propriétaires de caprins) ou de personnes complètement novices mais très ouvertes et motivées. La famille Lesperlette nous rejoint l’après-midi – l’occasion de renforcer le contact avec  nos derniers adhérents. Ils sont particulièrement intéressés par des échanges avec Laura qui est la preuve qu’on puisse s’installer pour vivre de la chèvre de Lorraine. Par ailleurs, Laura est une vraie vedette pour nous enlever la connotation folklorique et montrer que nous avons parfaitement notre place dans le monde agricole ! Laurent Keller est admiratif devant notre capacité de faire émerger des projets d’installation avec cette production en marge de la grande agriculture (et d’aboutir !).  Famille Nobili et le nouveau responsable de la ferme du Centerparc passent également. Finalement nous serons les derniers à plier bagages, et franchement, je n’ai pas vu passer le temps.

Pour moi, c’était le meilleur Stan que j’ai fait !

Un grand merci a tous les bons âmes qui ont bien vouloir donner de leur temps (famille Fischer, Annie, Jean-Jacques, Laura et Loic) et aussi à l’Espace Animalier de la Pépinière pour la mise à disposition des animaux.

Votre Stefan

Témoignage : Mon premier Stan par Laura Marcilly


Pour mon premier Stan élevage sous la casquette de « la chèvre Lorraine », je dirais pas mal du tout !

Le public est là, il est diversifié : des professionnels en passant par les éleveurs amateurs et les familles avec leurs enfants, le public est idéal et à l’écoute.


J’ai trouvé vraiment extraordinaire et émouvant qu’au milieu de tous les animaux, vaches et de moutons essentiellement, se tienne le stand de l’association avec les chèvres!

Autant dire qu’elles ne passent pas inaperçu et pour cause ce sont les seules chèvres du salon !

L’originalité fait mouche ! Tout le monde s’arrête ou jette au moins un œil sur le stand !


Et elles savent y faire pour se faire remarquer : Bergamotte chamaille ses camarades tant et si bien que nous sommes obligés de l’attacher une petite heure pour calmer le jeu, Brimbelle tente de manger l’assiette de ma crèpe au sucre et Florentine joue le petit bébé mignon devant les enfants en tétant sa maman.


Pour reprendre les remarques de certains visiteurs :


« Ah bon, ca existe des chèvres Lorraines »

Rien que pour ça, on se dit que ça vaut le coup d’y être et de faire connaître et de se montrer.


« Ah bon, et on peut vivre en élevant des chèvres »

Rien que pour ça, on se dit que ça vaut le coup d’informer


Le public est là et notre présence semble pour ces raisons là indispensable sur le Stan, reste à s’affirmer pour encore plus d’impact.


Quelques pistes pour l’an prochain: défilé avec une chèvre ou un bouc dans les allées du Stan (déjà expérimenté apparemment sur d’autres salons), faire une démonstration de traite et dégustation du lait sortie de la mamelle.

+ Edition 2013 les 21 et 22  septembre

Notre grande sortie régionale ! La Chambre d’Agriculture nous accorde un tarif promotionnel, la ferme forestière nous prête des chèvres et leur logistique, et il y a finalement quelques bonnes âmes pour s’occuper du stand.

Même si nous sommes parfois un peu perdus entre les gros bovins, nous faisons plein de rencontres avec des lorrains interpellés par ces chèvres méconnues. Il y a aussi quelques nouveaux adhérents, mais surtout, nous sortons de l’anonymat.

+ Edition 2008 du 19 au 21 septembre

+ Edition 2009 les 18 et 19  septembre

La permanence sur notre stand sur la plus grande manifestation d’élevage en Lorraine a été assurée par 10 adhérents. Ce sont des moments privilégiés pour tisser des liens entre nous. Coté animal, il y avait Maria la (presque) doyenne, sa fille Dahlia et notre bouc Charlie pour illustrer aux lorrains ce que c’est une chèvre de Lorraine.  De plus, il y avait 3 nouvelles adhésions ce WE là. Nous faisons désormais partie du paysage agricole lorrain et le public venu très nombreux l’a bien compris.Notre grande sortie régionale ! La Chambre d’Agriculture nous accorde un tarif promotionnel, la ferme forestière nous prête des chèvres et leur logistique, et il y a finalement quelques bonnes âmes pour s’occuper du stand.

Même si nous sommes parfois un peu perdus entre les gros bovins, nous faisons plein de rencontres avec des lorrains interpellés par ces chèvres méconnues. Il y a aussi quelques nouveaux adhérents, mais surtout, nous sortons de l’anonymat.

Association des Amis de la Chèvre de Lorraine


 Stan Elevage à Lunéville