A partir de 2015, l’association ATM ruminant, chargée de représenter les filières d’élevage et gérer les sommes collectées pour la mise en oeuvre de l’équarrissage, va cesser de prendre en charge les enlèvements des animaux chez les éleveurs n’ayant pas acquitté leur cotisation équarissage.

Dates de mise en place de la liste négative dans les départements
Dates de mise en place de la liste négative dans les départements – © Interbev

A partir de 2015, les éleveurs non à jour de paiement devront s’acquitter directement du coût de l’enlèvement auprès de l’équarrisseur avant l’enlèvement du cadavre. Les éleveurs concernés vont recevoir un courrier de relance d’ATM éleveurs de ruminants et auront un mois pour régulariser leur situation. ATM éleveurs de ruminants établira ensuite la liste négative des éleveurs n’ayant pas acquitté leur cotisation. Cette liste sera communiquée aux équarisseurs, qui seront régulièrement informés de sa mise à jour. Ce dispositif qui a été testé sur quatre départements en 2014 va être progressivement étendu à tous les départements de décembre 2014 à juin 2015.

Le coût de l’équarissage est aujourd’hui mutualisé sur toute la France et supporté par les éleveurs (pour 15% du coût) et l’aval de la filière viande (pour 85% du coût) via des cotisations. Cette mutualisation permet de bénéficier de tarifs négociés et communs quel que soit sa localisation géographique et le coût réel de l’équarissage.

Article : Revue Réussir La Chèvre – 17 novembre 2014 à 08h00 |